Une erreur sur le cache mémoire

Après l’installation ou la mise à jour de NEXTCLOUD, je vous conseille de toujours vous rendre sur la page d’administration de NEXTCLOUD pour vérifier les messages d’erreur et trouver des solutions.

Cette page se situe dans la section « Vue d’ensemble » du menu d’administration.

Un classique :
Aucun cache mémoire n’est configuré pour PHP, pas de panique. Voici la solution (bien documentée sur le site Nextcloud)

Ajouter la ligne ci-dessous dans votre fichier de configuration Nextcloud : config/config.php

'memcache.local' => '\\OC\\Memcache\\ArrayCache',

Vous rechargez la page d’administration et tout est rentré dans l’ordre.

Nextcloud sur un mutualisé OVH

Comment installer un serveur Nextcloud sur un hébergement mutualisé OVH

Mon expérience …

Une remarque importante, vous ne trouverez pas beaucoup de littérature sur le sujet, étonnant ? je ne sais pas – mais bon, ne nous arrêtons pas là.

  • Le choix de l’hébergement : pro2014 – le premier « moins cher » permettant l’accès SSH – indispensable pour plus d’efficacité dans l’administration.
  • Dans la rubrique « multi-domaine », créer un sous-domaine. C’est plus simple ensuite pour isoler votre serveur nextcloud et plus sexy au niveau de l’URL.
    A noter que dans ce cas, le chemin d’installation se trouve dans un répertoire qui porte le nom de votre sous-domaine (dans mon cas, « nextcloud.mondomaine.fr » – le répertoire est « nextcloud »).
  • Configurer l’hébergement : PHP 7.2, en mode PHPCGI – production, pas de pare-feux applicatif pour l’instant. Je ferai un article plus tard pour expliquer ce choix de « PHPCGI »
  • Créer votre base de données (MySQL dans la version proposée par OVH – tout va bien)
  • Les bases sont là, passons aux choses sérieuses : Récupérer la dernière version stable de nextcloud (https://nextcloud.com/install/#instructions-server) et déposez-la à la racine de votre hébergement (via ftp ou ssh).
  • Connecté en ssh, à la racine vous décompressez l’archive ZIP de nextcloud (unzip nextcloud-17.0.1.zip par exemple). La base de l’archive est « nextcloud » vous comprenez pourquoi j’ai choisi ce non de sous-domaine :-).
  • Avant d’aller plus loin : Planifiez bien votre installation, l’installateur va vous demander un nom d’utilisateur administrateur de l’application, les informations de connexion à la base de données précédemment créée …
  • Dès que votre SSH est activé, vous pouvez lancer dans votre navigateur l’URL du site « nextcloud » – https://nextcloud.nondomaine.fr. Le lancement de l’installation nextcloud est activé.
  • Vous n’avez plus qu’à fournir les informations demandées et le reste va suivre simplement.
  • A vous de jouer avec Nextcloud. Vous voici maintenant avec un hébergement d’une capacité de 250 Go et une application aboutie qui va vous permettre de profiter à tout moment de vos données. Pour les plus avertis, les fonctions de partage et de création d’utilisateurs pour la famille vont vous combler.